Notre Projet Médical

Les grandes orientations du Projet médical du Groupe 3H
 
Les grandes orientations médicales, en lien avec les présentations du Groupe et de chaque établissement, sont :
  • Se positionner dans l’offre de soins des territoires de santé des établissements du Groupe : en lien avec la révision du SROS III et la mise en application des nouvelles autorisations (Chirurgie, Gynécologie-Obstétrique, SSR) intervenant courant 2010 :
    • Adhérer la maternité de la Clinique Saint-Charles au réseau Périnatalité Sécurité Naissance (RSN), et présence 24h/24h et 7j/7j d’une sage-femme en suite de couches afin de répondre totalement aux normes de fonctionnement des maternités
    • Sécuriser et homogénéisation de la prise en charge dans le cadre d’une démarche collective définie dans le cadre du RSN auquel adhère la Clinique Saint-Charles, rédaction de protocoles, élaboration de feuilles de route, amélioration de l’information délivrée aux patientes, mise en place de l’entretien du 4ème mois par une sage-femme
    •  Accompagner les personnes fragiles ou précaires
    • Développer des mesures de soutien aux malades et à leurs familles (développer les interventions des associations de bénévoles)
    • Informations systématiques transmises eux patients et à leur entourage
    • Assurer une démarche d’assurance qualité en cancérologie, par exemple adhésion au réseau OncoPL (OncoVendée, OncoMayenne), et participation des praticiens aux RCP
    • Adapter l’offre en radiothérapie adossé à un centre de référence régional : élaboration d’un projet médical commun avec le Centre Mallet-Proux
    • Développer des actions dans le cadre de la chirurgie carcinologique et de chimiothérapie : intégration d’une équipe de dispositif d’annonce afin d’améliorer la prise en charge des patients atteints d’un cancer par la mise en place d’une équipe 3C (Plan Cancer)
    • Améliorer la prise en charge des patients en Soins Palliatifs
    • Adapter la régulation des services d’urgence, adhésion au réseau Urgence et prise en compte de la problématique sociale aux urgences
    • Développer les relations avec les structures d’HAD
    • Développer la coopération inter-établissement
    • Développer les courts séjours gériatriques (recrutement d’un médecin gériatre à la Clinique Saint-Charles en avril 2010)
    • Formaliser l’organisation de la chirurgie au niveau territorial
    • Développer la chirurgie ambulatoire et notamment pour les actes marqueurs
    • Adhérer aux projets médicaux de territoires (PMT), par exemple pour l’imagerie et les SSR
    • Prendre en charge le patient atteint de douleur chronique : adhésion au réseau REDO
    • Créer un pôle de santé libéral de la Mayenne
    • Renouveler l’autorisation de Gynécologie-Obstétrique pour la Clinique Saint-Charles
    • Renouveler l’autorisation de Chirurgie pour la Clinique Saint-Charles
    • Augmenter le volume d’activité en SSR non spécialisés : 7 lits pour la Clinique Saint-Charles et 20 lits pour le Centre de Convalescence de Centre Vendée
    • Mettre en place le service de SSR spécialisés pour les affections respiratoires en hospitalisation à temps partiel (4 lits), et autorisation de la demande d’extension de deux lits supplémentaires : adhésion au réseau 3R Vendée
    • Créer le service de SSR spécialisés pour les affections respiratoires en hospitalisation à temps complet : dossier en attente suite à la demande similaire du CHD Vendée
    • Créer le service de SSR spécialisés pour les affections des systèmes digestif, métabolisme et endocrinien en hospitalisation à temps partiel (4 places)
    • Déposer dès possibilité un dossier d’autorisation relative à l’activité de traitement de l’insuffisance rénale chronique par la pratique de l’épuration extrarénale dans le territoire de santé de la Roche sur Yon
  • Actualiser les conventions, par ailleurs déjà existantes et assurer la formalisation de celles qui ne seraient pas établies à ce jour. Des rencontres sont prévues avec diverses structures pour ce faire.
  • Poursuivre les rencontres entre les professionnels de nos structures et d’autres structures.
  • Renforcer notre participation aux différents réseaux, notamment ceux de nos territoires de santé et de la région Pays de Loire, et les partenariats existants avec les structures d’aval mais aussi d’amont
  • S’inscrire comme un acteur de santé privé impliqué et force de propositions dans les filières MCO et SSR de nos territoires de santé
  • Rendre actif et pertinent le rôle de nos structures.

Au-delà de ces grandes orientations, la qualité de la prise en charge médicale des patients par nos établissements compte sur la conduite des actions suivantes :
  • Poursuivre nos efforts pour diminuer la durée de séjour des patients de certaines pathologies conformément à nos actions de benchmarking sur les données régionales et/ou nationales
  • Renforcer le partenariat avec la médecine de ville
  • S’assurer de la présence, lors de chaque CME des établissements, de l’ensemble des personnels médicaux, pharmaciens et cadres de soins
  • S’assurer de la participation de l’équipe pluridisciplinaire aux staffs et visites médicales : Intervenants médicaux, paramédicaux, cadres de soins, psychologues, assistantes sociales, etc.
  • Pérenniser les staffs pluridisciplinaires hebdomadaires visant la réévaluation de l’état de santé du patient en SSR
  • Poursuivre les staffs médicaux-paramédicaux autour de thématiques transversales associant le personnel soignant (escarres, douleur, diverses informations)
  • Poursuivre nos efforts quant à la gestion des dossiers afin d’optimiser constamment notre taux d’occupation.
  • Poursuivre nos efforts quant à la définition d’un projet thérapeutique personnalisé pour le patient associant l’équipe pluridisciplinaire : éducation thérapeutique
  • Poursuivre nos efforts quant à la traçabilité optimale dans le dossier du patient des bilans initiaux, qu’ils soient chirurgicaux, médicaux ou rééducatifs
  • Poursuivre nos efforts afin que le projet de sortie du patient soit défini le plus en amont de la prise en charge et fasse l’objet d’une réelle concertation en équipe
  • Evaluer les Pratiques Professionnelles (EPP) conformément aux bonnes pratiques. A cet égard, les démarches de certification, présentées par la suite dans ce document, s’inscrivent comme des leviers de mise en œuvre.

 

Les principaux objectifs des établissements du Groupe 3H dans le cadre du Projet médical
Les principaux objectifs des établissements du Groupe 3H sont les suivants :
Pour la prise en charge de la douleur
Des CLUD (Comité de LUtte contre la Douleur) ont été constitués et se réunissent selon une périodicité définie. Ils sont les garants de la mise en application des bonnes pratiques et à ce titre des propositions d’amélioration nécessaires.
Précisément, les actions sont les suivantes :
  • Définir les outils d’évaluation de la douleur adaptés aux caractéristiques de chaque patient : notamment utilisation des échelles EVA et DOLOPLUS.
  • Former les professionnels à l’évaluation de la douleur et de fait à l’utilisation des échelles.
  • Assurer une traçabilité dans le dossier du patient de chaque action d’évaluation par tous les professionnels habilités.
  • Désignation de plusieurs référents douleur.
  • Intégrer aux CLUD les psychologues afin de définir les actions nécessaires quant à la prise en charge de la douleur psychologique.
  • Formaliser les protocoles de prise en charge de la douleur.
  • Remise de documents explicatifs et adaptés à chaque situation aux patients sortants.


Pour la promotion du respect des droits du patient
, objectifs du Groupe 3H

Les actions sont les suivantes :
Conduire une réflexion éthique concernant certaines situations spécifiques : fin de vie, respect des directives anticipées, annonce de diagnostics remettant en cause le pronostic vital, annonce de handicaps, respect des volontés du patient et/ ou de l’entourage, etc. A cet égard, une réflexion est à conduire sur les moyens à mettre en œuvre : par exemple, les débats lors des staffs.
Poursuivre les efforts pour promouvoir la participation du patient à sa prise en charge :
  • qualité de l’information délivrée et évaluation de celle-ci par le patient. Une traçabilité dans le dossier du patient de ces différents échanges est à engager
  • recueil systématique du consentement éclairé du patient quant au projet thérapeutique proposé et à chaque acte et ou traitement envisagé au cours de l’hospitalisation qui le nécessiterait
  • association du patient à son traitement par la mise en œuvre d’actions d’éducation thérapeutique
· 

Pour l'évaluation de l'état nutritionnel du patient

En lien avec la Clinique Saint-Charles, Groupe 3H, qui dispose d’un médecin endocrinologue.

Un CLAN (Comité de Liaison Alimentation Nutrition) vient d’être constitué dans chacune des structures et se réunira selon une périodicité définie. Il est le garant de la mise en application des bonnes pratiques et à ce titre des propositions d’amélioration nécessaires.

Précisément, les actions à poursuivre sont les suivantes :

Evaluer systématiquement l’état nutritionnel des patients à l’admission avec une réévaluation à périodicité définie.

Particulièrement :
  • pesée systématique à l’admission et calcul de l’IMC
  • réévaluation hebdomadaire et plus si besoin
  • traçabilité de ces données dans le dossier du patient
 
 Pour le renforcement de la politique de gestion des risques , objectifs du groupe 3 H

Les actions à poursuivre sont les suivantes :

Poursuivre la sécurisation du médicament :

  • en assurant les formations nécessaires aux prescripteurs : utilisation des logiciels de prescription
  • en appliquant les bonnes pratiques de prescription (indications). 

 Poursuivre notre politique de lutte contre les infections nosocomiales :

  • en mettant en œuvre le programme d’actions défini par les CLIN (formations hygiène, audits, prélèvements de surface, etc.)
  • en améliorant encore le score ICALIN et score agrégé de nos établissements
  • en formalisant une procédure de déclaration des infections nosocomiales.

Plus généralement développer la gestion des risques selon le programme d’actions qui sera défini dans le cadre d’une organisation structurée autour du Comité de Gestion de la Qualité et des Risques (CGQR)

Les différents objectifs définis dans les orientations du projet médical sont déclinés dans :
  • les orientations du projet de soins infirmiers
  • les orientations du projet social
  • les orientations du projet de système d’information
  • les orientations du projet qualité et gestion des risques.
Groupe 3H Clinique Saint Charles Clinique Chirurgicale Porte Océane Clinique de Convalescence Centre Vendée Polyclinique du Maine Clinique Chirurgicale de la Loire


Mentions légales - Dernière mise à jour : 13/07/2016 12:05